Dodo, l’enfant do…

J’ai eu mes enfants dans les années 70. Rien de changé depuis mon enfance, trois périodes se succédaient.

Berceuse du soir les 1er mois, doux moment.

Histoire du soir ensuite, moment de complicité, glissée sous la même couette, même si parfois je bénissais le ciel que le choix se porte sur l’histoire la + courte… et souhaitais ne pas avoir à jouer les prolongations avec des « encore une, allez, encore une ».

Enfin, l’âge de la bibliothèque rose « dis, un autre chapitre, un dernier… », puis verte, sévir vers 21h quand je voyais un rai de lumière sous la porte… »ça y est maintenant tu éteins! » sur un ton de + en + dur, à l’enfant sous les draps plongé dans un Club des cinq palpitant ou une BD de Garfield.

Eh oui, j’ai eu la chance de connaître ce 3ème âge de l’enfance. Les parents aujourd’hui commencent à se fâcher vers 23h en hurlant « maintenant ça suffit les conversations avec les copains, je vais te supprimer l’ordi! » (ou « ton mobile »…)

Maëlle sera la 1ère à nous lâcher… profitons du présent!

Le doudou d’Arthur est casé!

2 réponses à Dodo, l’enfant do…

  1. jo dit :

    il est encore un peu jeune pour apprécier, mais dans quelques mois Arthur sera certainement très fier de voir son nounours sur ton blog !

  2. garfield dit :

    C’est exactement ca !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *