Petit carnet d’Indochine

Ces aquarelles ne seront jamais encadrées ni vendues, c’est mon petit carnet, celui qui ne me quitte jamais avec ma boîte d’aquarelle et mon pinceau à réservoir d’eau. Quand il m’arrive de feuilleter mes carnets, je me revois là bas, tout me revient. Observer, dessiner, peindre me font pénétrer vraiment les lieux, rien à voir avec la photo, du moins en ce qui me concerne. La photo, j’oublie trés vite où je l’ai prise, dans quelles circonstances.

La dernière page, le dernier jour, Saïgon, il fait chaud comme jamais je n’ai eu chaud, un peu de tristesse de voir le voyage se terminer, on a cru trouver un peu de « fraîcheur relative » dans le jardin botanique,  je veux « croquer » ce vieil éléphant qui prend un malin plaisir à m’éclabousser avec sa trompe, ce n’est pas de l’eau… il n’en a pas à sa disposition… ça me dégoûte, je protège ma page… Il reste sûrement un peu d’ADN d’éléphant vietnamien dans mon petit carnet!

Si le Cambodge, le Laos ou le Vietnam vous intéressent, j’avais publié d’autres pages, « L’Indochine » le 26 nov 2008 et « Recyclage au Cambodge » le 28 juil 2010 dans les rubriques « aquarelle » ou « carnets de voyages« .

Vous pourrez retrouver aussi sur mon blog des huiles sur toile du Laos « voyage en Indochine » publiées le 23 juil 2009.

2 réponses à Petit carnet d’Indochine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.